L’homéopathie est surtout connue à travers le célèbre remède Arnica et son effet bénéfique sur les genoux bleuis de nos chers bambins. Ce n’est qu’un pâle aperçu d’une médecine basée sur des lois et des principes énoncés en 1810 par le Dr Samuel Hahnemann dans son livre de référence «L’Organon»

L’homéopathie est souvent prescrite par des thérapeutes ou pharmaciens qui ne se sont jamais donnés la peine d’étudier à fond l’Organon. Cette médecine est de plus en plus controversée, à juste titre, puisqu’elle est rarement pratiquée selon les indications et l’enseignement précis de celui qui en a découvert les principes.

Elle ne se contente pas de traiter des rhumes et des bobos en tous genres, elle permet de rééquilibrer l’organisme en profondeur. Elle ne s’occupe pas de la maladie dans un seul symptôme réducteur mais dans la manière complète que chaque personne aura d’exprimer son déséquilibre. On parle alors d’homéopathie uniciste, plus exigeante que la prescription de quelques granules, mais tellement plus efficace.

« L’idéal le plus parfait consiste à rétablir la santé d’une manière prompte, douce et durable, à enlever et détruire la maladie toute entière, par la voie la plus courte, la plus sûre et la moins nuisible, en procédant d’après des instructions faciles à saisir. »

Dr Samuel Hahneman 1755-1843